Témoignage "Mon rôle est de sensibiliser les élèves au développement durable"

Par Alicia Engel | Publication : le 19/02/2020 à 14:27

Retour d’expérience : Mme Sophie STEELANDT, professeure de SVT  au collège Paul Langevin, à Boulogne

Quels sont les projets et pratiques du collège Paul Langevin pour poursuivre la lutte contre le changement climatique ?

J'ai commencé à travailler au collège Paul Langevin il y a cinq ans. Depuis, plusieurs gestes ont déjà été mis en place dans cette optique de réduction de notre impact énergétique : tri sélectif, mise en veille anticipée des ordinateurs, changement des ampoules actuelles par des LED dans les couloirs. Bientôt, Ecosia, un moteur de recherche écologique devrait être installé sur tous les ordinateurs. Les éco-délégués ont pu récemment faire un état des lieux des déperditions énergétiques du collège et visiter la chaufferie.

Dans le cadre du développement durable, nous avons récemment mis en place une table de troc pour éviter le gaspillage alimentaire et avons acquis un gâchimètre à pain informant les élèves sur la quantité de pain gaspillé chaque jour et fixant des objectifs de réduction. Le collège vient d’ailleurs de signer une convention avec l'association CIPRES pour valoriser le pain : celui-ci sera récolté par l’association et transformé en chapelure pour nourrir les animaux. Nous avons également un potager où nous faisons pousser quelques légumes, un hôtel à insectes fabriqué l’année dernière, des nichoirs et mangeoires réalisés cette année avec l’intervention de l’association Eden 62. D’autres projets sont envisagés comme installer des moutons au collège dans une optique d’éco-pâturage.

 

En tant que professeure de SVT , quel est selon vous votre rôle dans cette mission ?

Mon rôle est de sensibiliser les élèves au développement durable. Chaque petit geste est un pas en avant vers un collège résolument durable. Les kits "ambassadeurs" vont permettre d’impliquer les élèves et leurs parents dans la réduction des dépenses énergétiques. Des affiches vont également être installées au collège afin de sensibiliser chaque personne aux petits gestes quotidiens (fermer les vidéoprojecteurs, éteindre les lumières, mettre en veille l’ordinateur, imprimer en recto/verso…) qui mis bout à bout peuvent avoir un impact conséquent.

 

Qu’est-ce le concours CUBE.S apporte à votre démarche d’efficacité énergétique ? Pourquoi CUBE.S ?

Le challenge CUBE.S, par sa forme de concours, a permis de motiver toutes les personnes de l’établissement et de lancer des projets sur le développement durable. Le kit « établissement » a permis de voir les émissions de CO2 émises dans les salles de cours et la caméra thermique d’observer où sont les déperditions d’énergie dans le collège pour d’éventuels futurs travaux.

 

Quels types de réactions avez-vous des élèves et des professeurs face aux actions mises en place avec CUBE.S ?

Les éco-délégués se sont montrés motivés pour sensibiliser leurs camarades au concours CUBE.S. Ils interviennent pour expliquer les gestes à avoir pour limiter notre impact sur l’environnement. Les professeurs sont également engagés pour réaliser ces écogestes au quotidien.

 

Quels conseils donneriez-vous aux autres collèges et lycées sur la façon de lutter contre les gaspillages énergétiques ?

Je pense qu'il est difficile de mobiliser tout un établissement pour agir car chacun à ses propres projets et programmes. Cependant, mobiliser chaque personne sur de petites actions reste facilement accessible car ce sont bien les petits gestes qui feront la différence !

 

Merci à Sophie Steelandt, professeure de SVT au collège Paul Langevin à Boulogne-sur-Mer.

 

Propos recueillis par Fernanda Centeno.